Avis d’étudiant(e)s

 

Michaël, Les ateliers de la famille, 2014-16

Eglise mennonite de Bassecourt (CH)

?

Pourquoi avoir suivi cette formation ?

Je suis marié, avec deux enfants, et même si c’est une très belle expérience, cela reste un défi, un challenge, ce n’est pas facile tous les jours. Et nous voulons transmettre des valeurs à nos enfants. Quand j’ai entendu parler de cette formation et vu les thèmes, je me suis dit que l’investissement en vaut la peine pour le futur de notre famille, et j’ai motivé mon épouse à me suivre.

Que m’a-t-elle apporté ? Qu’est-ce que j’en retire ?

Tout d’abord, cette formation ne concerne pas uniquement les enfants, mais toute la vie, depuis la création jusqu’à la mort, en passant par la gestion des conflits, les questions d’éthique, les relations avec la famille élargie,… C’est également des orateurs et des intervenants très intéressants à écouter, mais surtout spécialistes dans leur domaine qui exposent les thèmes d’abord d’un point de vue biblique, et qui nous parlent ensuite aussi par expérience. Aucune « ligne directrice obligatoire » ne nous est donnée, mais chacun peut se forger sa propre opinion sur les sujets présentés.

Le partage des expériences entre les participants montrait que l’on est pas seul à vivre les mêmes challenges, à avoir des interrogations, des difficultés ou des soucis… et dans tous les cas, nous pouvons compter sur la présence de Dieu pour nous aider.

Les cours se composaient de théorie et d’animations et travaux en groupe, ce qui les rendait vraiment très intéressants.

Finalement, on repart avec un très beau bagage à mettre en pratique dans la vie de tous les jours. Ces ateliers sont une formation qui explore tous les thèmes relatifs à la famille. Je le recommande aux célibataires, aux couples avec ou sans enfants, aux jeunes et au moins jeunes, ce n’est jamais trop tard pour participer.

On avait aussi des livres en prêt à disposition, en relation avec le thème du cours.

 

Elisabeth, Bible en live ! 2016-18

Eglise mennonite de Strasbourg-Illkirch (F)

Photo Elisabeth (Small)Bible en live ! Formation créative pour découvrir la Bible avec passion.

J’en ai rêvé.

Un anniversaire, des amies chères et me voilà dans le bain de la Parole.

Revoir mes bases et avoir le vertige des connaissances historiques.

Je suis toute ouïe. J’ai faim.

Le Pentateuque, la conquête de Canaan, les Prophètes, Spiritualité et Sagesse d’Israël, l’Exil.

On avance et je savoure chaque cours et les documents que les intervenants donnent généreusement. Intellectuellement ma curiosité est éveillée et profite des livres de la bibliothèque du Bienenberg.

Différents enseignants se succèdent et me donnent à voir une facette de leur foi. Leur façon d’aimer Dieu me touche profondément, me donne envie d’en savoir plus.

J’apprécie quand ils nous questionnent, même si je ne peux pas y répondre tout de suite, car cela m’aide à cheminer. Je me suis rendue compte que j’aurai aimé avoir plus de temps pour débattre et approfondir sur place, les questions sur lesquelles je suis interpellée.

Les temps de mise en pratique ou de travail en groupe sont de belles occasions de faire connaissance avec les autres et de s’apprécier. C’est un plaisir de se retrouver. On s’approche ensemble des textes, on s’approche ensemble de Dieu lors des célébrations.

Justement, Michel me propose de préparer une célébration, c’est un défi pour moi (en chuchotant : ces petites voix qui disent que je ne suis pas à la hauteur) et finalement c’est une grande joie, un partage, une communion.

L’après midi : les propositions créatives.

J’ai particulièrement aimé « mettre la bible en scène », où je me suis retrouvée dans le rôle particulier d’observer la scène et interpeller le public (encore quelque chose que je n’ai jamais fait). Des choses en moi ont vibré jusqu’au bout de mes doigts. Mettre la Parole en mouvement, lui donner une dynamique et la rendre vivante pour aujourd’hui.

L’année se termine, la Parole fait son chemin en moi.

Me serait-il possible de continuer cette aventure si nourrissante pour ma vie ?

Les amies chères sont toujours là !

Le rythme reprend avec les Apocryphes et les Écrits Intertestamentaires, Jésus sa vie, son enseignement, sa mort, son ascension. Les Eglises primitives.

J’en apprends plus sur Jésus et me sens rejointe comme les pèlerins d’Emmaüs. J’apprécie beaucoup aussi de dépoussiérer l’Apocalypse !

Avoir une vue d’ensemble de la Bible et du projet de Dieu, me donne une assise, une stabilité intérieure.

Chaque week-end, je les ai savourés ! Ils étaient une pause bienfaisante dans ma vie, dans le cocon du Bienenberg !

J’arrivais avec mes fragilités, mes soucis et retrouvais des forces en me plongeant dans la Parole.

Après ces deux années de formation, je me sens restaurée, nourrie, intellectuellement, spirituellement, amicalement.

 

Frédéric, Formation Biblique pour le service dans l’Assemblée (FBSA), 2011-16

Eglise UAM Reconvilier (CH)

- Photo © Guy Perrenoud , Mob +41 (0)79 3531508, rue E. Schueler 45, CH-2500 Biel/Bienne 3

5 ans de FBSA
5 ans de formation
5 ans de trans-formation

Je peux vraiment dire que FBSA m’a transformé et a transformé ma vision:

– … de Dieu
– … de la Bible
– … de l’église
– … de mes contemporains (croyants et non-croyants)
– … du monde

Pour prendre une image, FBSA m’a transformé en tournesol !!

Nouvelle imageJe m’explique:

D’abord, il y a les pétales qui représentent les thèmes, les week-ends

– Jaunes, lumineux, magnifiques
– … mais c’est surtout beau si complet, parce que ça forme un tout, un ensemble, une couronne

Je cite par exemple:

o Sermon sur la Montagne
o Accompagnement
o Prédication
o Culture
o Vie pratique
o Ecoute
o Baptême
o Histoire de l’église
o …

Puis au centre, se trouvent les graines

o Toute cette formation est là pour que je porte du fruit > pas seulement pour faire joli !
o Un tournesol sans graine ne sert pas à grand-chose > la formation reste une théorie !
o Mon vœu (= le but), c’est que la formation que je termine serve à porter du fruit… > le fruit de l’Esprit: l’amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi.

o Si le tournesol porte ce nom, c’est parce que la fleur se tourne contre le soleil > c’est aussi mon vœu aujourd’hui: chaque jour, regarder à Dieu, du matin au soir
(j’ai encore des progrès à faire…)
En 1 mot: christocentrique !

Finalement, un tournesol pousse rarement seul: il pousse dans un champ

o FBSA m’a aussi fait redécouvrir que je ne suis pas tout seul: il y a tout un champ de tournesol… vous ici, avec qui de véritables amitiés se sont développées, mais aussi tous les chrétiens de tous les temps, de tous les peuples, races, nations, …
o En 1 mot: l’expérience de la réconciliation !

Alors, pour conclure, FBSA c’est

o Une formation,
o … pour porter du fruit,
o … les yeux fixés sur le Christ,
o … en expérimentant la réconciliation.

Un immense MERCI pour ces 5 années de trans-formation !

 

Anne, Etudes Francophones de Théologie Anabaptiste (EFraTA) 2012-16

Eglise mennonite de Strasbourg-Illkirch (F)

Photo Anne (Small)J’aimerais surtout dire ma reconnaissance pour ce programme que j’ai pu suivre pendant 4 ans.

En utilisant le jeu de mot entre EFraTA et EFFATA, je peux dire que le Seigneur m’a ouvert non seulement les oreilles mais aussi les yeux et le cœur, au travers des cours, des lectures, des échanges dans le groupe.

J’ai beaucoup appris, évolué dans ma foi et affermi mes convictions.

Je peux proclamer avec plus d’assurance que le projet de Dieu pour les humains est éternellement bon, car j’en comprends mieux la cohérence, au milieu des vicissitudes de ce monde.

J’ai reçu des outils pour étudier et méditer sur l’œuvre du Christ, pour comprendre la mission de l’Eglise, et participer à sa construction.

Quatre fois par an, pendant ces 4 ans, je suis montée sur la montagne du Bienenberg, avec grand bonheur, et j’en redescendais à chaque fois la tête et le cœur pleins de ce que j’avais entendu, compris ou essayé de comprendre. Le retour à la maison était parfois un peu difficile car je retrouvais les réalités de la vie de tous les jours dont j’avais été retirée pendant quelques jours ; d’autant plus qu’ici on est pris complètement en charge au niveau de l’intendance.

Je ne peux pas dire que j’ai aimé une année plus que l’autre car elles sont toutes les 4 passionnantes !

J’essaye de mettre en pratique ces enseignements dans mon service de prédicatrice, je ne sais pas si j’y arrive, ce serait à mes frères et sœurs de l’Eglise de Strasbourg de le dire !

Seuls deux points négatifs, d’une part, c’est que je me suis laissée tentée par beaucoup de livres vendus ici, et que les rayonnages de nos bibliothèques à la maison sont encombrés….

Et le deuxième c’est que je suis devenue addicte aux sessions d’EFraTA, et que du coup elles vont beaucoup me manquer… !!
Plus sérieusement et pour résumer : UN ÉNORME MERCI !

Merci à ceux qui m’ont invitée à suivre ce programme : le premier qui m’y a encouragée c’est Michel S., mais à l’époque j’étais trop prise par mes responsabilités familiales pour arriver à dégager du temps. La deuxième personne quelques années plus tard, c’est Marianne G., qui avec force conviction, m’a parlé d’EFraTA et m’a décidée à m’inscrire.

Merci à mon mari qui a été d’accord pour que je suive ces cours et a « assuré » à la maison auprès des enfants pendant mes absences.

Merci à tous les professeurs pour leurs cours, leur engagement dans ce service, leur foi partagée, leur proximité personnelle avec les étudiants, leurs encouragements et leur affection fraternelle.

Merci aux responsables des études Linda O., puis Denis K. pour leur confiance et pour le délai accordé pour terminer mes devoirs.

Merci aux étudiants pour les partages, les moments sérieux et ceux de franche rigolade. Une mention spéciale parmi les étudiants pour Catherine G. avec laquelle j’ai partagé la chambre pendant 3 des 4 années. Et qui m’a supportée avec gentillesse et amour.

Merci aussi au personnel du Bienenberg qui assure avec constance et discrétion, les repas, le service et l’entretien des chambres, et à Gabriele B. pour les questions d’intendance générale.

Merci à tous !